The Book of Ivy (tome 1) de Amy Engel

The Book of Ivy tome 1 Amy Engel

Après un long moment sans dystopie*, j’ai replongé dans ce genre littéraire (un de mes préférés !) avec The Book of Ivy  (tome 1) de Amy Engel.

Amy Engel est une auteure américaine, elle a passé son enfance entre Taïwan, l’Iran et les États-Unis. Après une carrière d’avocate elle se consacre à l’écriture et signe son tout premier roman avec The Book of Ivy.

J’ai lu la traduction française de Anaïs Goacolou publié aux Éditions Lumen en 2015.

The Book of Ivy l’histoire

The book of Ivy

C’est dans un monde apocalyptique que débute notre histoire puisque cinquante ans plus tôt une guerre nucléaire a ravagé la terre.

Nous sommes alors aux États-Unis, du moins ce qu’il en reste. Deux familles rivales sont à l’origine de la fondation du groupe des quelque dix-mille rescapés. Ainsi les Westfall et les Lattimer ont dû s’affronter pour obtenir le pouvoir.

C’est la famille d’Ivy qui a perdu. Parmi les règles établies par le pouvoir en place, il y a les mariages arrangés entre les fils et filles des clans adverses dans le but d’unifier le peuple.

Ivy Westfall vient d’avoir seize ans, l’heure est arrivée pour elle de s’unir à un inconnu du clan rival, de même que l’heure de la rébellion. La petite fille du fondateur qui a perdu le pouvoir devra épouser Bishop Lattimer, le fils du président en place. Tout un symbole donc.

On découvre Ivy et Bishop à travers leur relation qui évolue tout au long de l’histoire. Si Bishop lui ne prend pas systématiquement les paroles de son père pour argent comptant, Ivy est plus perméable aux idées de son père qui a soif de vengeance.

Depuis toute petite elle a été conditionné dans le but de rendre le pouvoir à sa famille pour cela sa mission sera de tuer l’homme qu’elle a épousé, Bishop.

Ivy devra faire abstraction de ses sentiments, de ses désirs, de ses doutes pour satisfaire son père et sa soeur Callie mais par-dessus tout parce que c’est le destin de toute une communauté qui repose sur elle.

Mais rien ne se passe comme prévu, Bishop montre un visage différent de ce qu’elle imaginait, ce qui lui complique la tâche. D’autant plus qu’ une nouvelle totalement inattendue va pousser Ivy à tout remettre en question.

Entre manipulation et trahison Ivy va devoir faire face à un dilemme des plus difficiles, va-t-elle parvenir à exécuter  sa mission ?

Mon avis sur The Book of Ivy

notation_enviedelecture

J’ai beaucoup aimé ce roman, si le début était plutôt calme dans le sens où il n’y a pas beaucoup de surprise, la suite du roman est beaucoup plus intrigante et le suspens est au rendez-vous.

On suit la relation entre Ivy et Bishop qui évolue vers une très belle histoire d’amour, certes entachée par le funeste projet du père de Ivy.

A la fin du roman il va se passer quelque chose de surprenant, j’ai hâte de lire le deuxième et dernier tome de cette saga The Revolution of Ivy pour savoir ce qui arrive aux personnages de l’histoire.

The book of Ivy entre romance et thriller psychologique, une histoire absolument captivante.

Une interview d’Amy Engel a été réalisé par Steven’s Books blogueur littéraire, pour la lire clique ici => L’Interview de l’auteure Amy Engel

*Une dystopie, également appelée contre-utopie, est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. L’auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie (ou d’une pratique) présente à notre époque. (source: Wikipédia)

Si tu as envie de te procurer le livre clique ci-dessous*:

=>The Book of Ivy

*en l’achetant via mon lien, Amazon me reverse une petite commission

Leave a Comment:

4 comments
Add Your Reply