Les Fauves de Ingrid Desjours - Envie de lecture

Les Fauves de Ingrid Desjours

Les Fauves Ingrid Desjours enviedelectures

C’est en regardant une vidéo Booktube de Myriam du blog Un Jour Un Livre que j’ai eu envie de lire Les Fauves d’Ingrid Desjours. Dès que j’ai su qu’il s’agissait d’une fiction mêlée d’un sujet fort d’actualité cela m’a beaucoup intrigué. En effet, ça parle du terrorisme, de ces jeunes embrigadés  qui vont en Syrie pour faire le djihad.

Je n’imaginais pas que si vite après les attentats de janvier 2015 il y aurait eu un roman qui traite de ce sujet, il a été publié le 8 octobre 2015 aux éditions Robert Laffont ,qui inaugure d’ailleurs la collection “La bête noire” avec ce livre.

Bien que les polars ne soient pas mon genre de prédilection niveau lecture, je me suis quand même lancée.

C’est la première fois que je lis un livre d’Ingrid Desjours que j’ai découvert d’ailleurs avec ce roman.

Psychocriminologue, son expertise de nombreux psychopathes et criminels sexuels l’a énormément inspiré dans l’écriture de ses romans dont l’un, Tout pour plaire sera adapté en série télévisée.

J’ai été très surprise d’apprendre qu’elle est également l’auteur de la trilogie fantastique Kaleb dont j’ai beaucoup entendu parler.

Les fauves : l’histoire

Les Fauves

Haiko Homoreanu a créé l’association N.E.R.F. afin d’empêcher les adolescents embrigadés par DAESH de partir en Syrie.

Lorsque son binôme Nadia Nasri se fait assassiner sauvagement en pleine rue parisienne, Katia la mère de Haiko décide d’embaucher un garde du corps pour sa fille qui est vraisemblablement en danger de mort. Une fatwa a carrément été émise à son encontre.

C’est donc Lars, un colosse vétéran de la guerre en Afghanistan qui va se charger de sa protection avec son équipe composée de deux autres anciens militaires.

L’association d’Haiko suscite beaucoup d’interrogations dans les médias, elle est soupçonnée de ne pas être très transparente quant à ses agissements, des zones d’ombre demeurent autour de N.E.R.F.

Au fil du temps, l’ancien militaire va de plus en plus douter de sa protégée, lui dit-elle la vérité sur ses activités, qu’a-t-elle à cacher ? et pourquoi ? c’est un tumulte de question qui envahit Lars.

Dans un état post-traumatique du fait de sa prise d’otages par les talibans, Lars peine à gérer la situation. La guerre en Afghanistan l’a transformé en un autre homme (ou en bête ?) Dépendant au captagon, une drogue répandue aussi bien dans l’armée que chez les terroristes, son seul exutoire sera de risquer sa vie.

Doute, suspicion, paranoïa, on ne sait plus qui est vraiment qui, notamment avec Jonas, un des collègues de Lars. L’auteur nous plonge dans un climat glaçant, extrêmement violent, sombre, et par-dessus tout anxiogène.

Mon avis sur Les Fauves

notation_enviedelecture

Eh bien j’ai été déçu, je n’ai pas aimé cette lecture.

Je ne m’attendais pas du tout à autant de violence, c’est assez choquant par moments car l’auteur ne lésine pas sur les détails :S

Pour le coup, n’étant pas fan de ce genre d’histoire, c’est sans surprise qu’il ne m’est pas plus. Après, j’ai déjà lu des thrillers que j’ai bien aimés du coup je ne sais pas si c’est le style d’Ingrid Desjours qui ne m’a pas plus.

Malgré tout, l’intrigue est là, au fil des pages j’ai eu envie de connaitre le fin mot de l’histoire et une fois arrivé à la fin, je suis restée… sans voix.

J’avoue que je me suis surtout dépêchée de le finir pour passer à un autre registre, beaucoup plus joyeux et surtout moins angoissant.

Si tu as envie de te procurer le livre clique ci-dessous*:

=>Les Fauves de Ingrid Desjours

*en l’achetant via mon lien, Amazon me reverse une petite commission

Leave a Comment:

2 comments
Add Your Reply