Misery de Stephen King

Misery de Stephen King enviedelecture.fr

C’est une amie  qui m’a fait découvrir le film Misery, adaptation du best-seller de Stephen king publié en 1987.

Réalisé dans les années 90 le film avait tous les ingrédients pour me plaire, et puis il faut dire que Kathy Bates a remarquablement bien joué son rôle ^^

Je ne lis pas souvent de thriller et encore moins de livres d’horreur mais, j’ai tellement aimé le film, que je ne pouvais passer à côté du roman.

C’est la première fois que je lis un Stephen King. J’ai lu la traduction française de William Desmond paru aux éditions Le livre de poche (éditeur d’origine Albin Michel)

Le livre Misery

Misery

Paul Sheldon est au sommet de son succès suite aux livres à l’eau de rose qu’il a publiés. Mais voilà, Paul n’en peut plus de Misery Chastain, l’héroïne de son histoire. C’est ainsi qu’il décide de la tuer dans le dernier tome, un véritable soulagement pour lui.

Paul séjourne dans un hôtel du Colorado pour l’écriture de son nouveau roman, le genre d’histoire qu’il a toujours rêvé d’écrire. Sur le chemin du retour il est pris dans une tempête de neige et un grave accident de voiture va lui arriver.

Heureusement (ou malheureusement) Annie Wilkes n’est pas loin. Elle réussit à l’extraire de sa voiture et l’emmène chez elle pour le soigner. Elle sait s’y faire puisqu’elle est infirmière.

Ce que Paul ne sait pas encore c’est qu’Annie est sa plus fervente admiratrice qui a en prime  une « biscornouille » d’araignée au plafond.

Quand Annie découvre que Paul a tué Misery c’est le drame, le début de la fin pour Paul. Il se retrouvera séquestré pendant de long mois par cette psychopathe. Un véritable cauchemar éveillé, plein de frayeur, de suspens et par-dessus tout d’angoisse.

Mon avis sur le livre
notation_enviedelecture

A l’image du film, le livre Misery fut pour moi un gros coup de coeur. Un thriller psychologique palpitant qui m’a donné des sueurs froides.

Un climat anxiogène du début à la fin, pas le temps de s’ennuyer. Une histoire effrayante, on se met facilement à la place de Paul Sheldon ce qui amplifie le côté terrifiant de cette fiction.

N’étant pas trop livres/films d’horreur j’ai beaucoup apprécié le fait qu’il y est très peu de scènes glauques, quoique à ce niveau-là le film est plus soft.

En tout cas je ne souhaite à aucun auteur d’avoir une fan telle qu’Annie Wilkes lol.

Si tu as envie de te procurer le livre clique ci-dessous*:

=>Misery de Stephen King

*en l’achetant via mon lien, Amazon me reverse une petite commission

Leave a Comment:

6 comments
Add Your Reply