Les Assassins de R.J. Ellory - Envie de lecture

Les Assassins de R.J. Ellory

Les assassins envie de lecture

J’ai lu Les Assassins de R.J. Ellory. J’ai souvent vu revenir le nom de cet auteur, associé à des avis élogieux, du coup je m’étais toujours dit qu’il fallait que je lise un de ses livres. L’occasion s’est présentée avec le prix littéraire des chroniqueurs web puisque Les Assassins figure dans la sélection policier/thriller. Avec une couverture absolument flippante, une quatrième de couverture glaçante, une lecture mystérieuse s’annonçait.

Les Assassins 

 

Les assassins envie de lecture

Titre: Les Assassins
Auteur: R.J. Ellory
Date de publication: août 2015
Editions: Sonatine (existe aussi en poche)
Genre: Littérature, thriller
Nombre de page: 528

Résumé éditeur: Sur dix-huit mille assassinats par an aux États-Unis, seulement deux cents sont le fait de tueurs en série. Aussi les forces de police ne privilégient-elles que rarement la piste du serial killer. Lorsque quatre homicides sont commis en quinze jours à New York, selon des modes opératoires complètement différents, personne ne songe à faire un lien entre eux. Personne, sauf John Costello. Documentaliste au City Herald, et véritable encyclopédie vivante des serial killers, celui-ci découvre en effet que les quatre meurtres ont été commis à la date anniversaire d’un meurtre ancien, œuvre à chaque fois d’un tueur en série célèbre, selon des procédures rigoureusement identiques jusque dans les moindres détails. Y aurait-il dans la ville un serial killer qui s’inspire de ses prédécesseurs et leur rend ainsi un funèbre hommage ? En compagnie de Karen Langley, une journaliste du City Herald, et de Ray Irving, détective du NYPD, John va se livrer à la traque de cet assassin très particulier, à l’intelligence aussi fulgurante que morbide et à la virtuosité impressionnante.

Les Assassins mon avis

coupdecoeur enviedelecture

Coup de coeur pour ce thriller sur les tueurs en série. Des meurtres sont perpétrés, personne ne fait le lien mais, John Costello documentaliste au City Herald voit rapidement des similitudes. Et la cause en est son passé…. Nous suivons ainsi le point de vue des enquêteurs tout au long de l’histoire notamment avec Ray Irving, l’inspecteur de police en charge de l’enquête. Une similitude est rapidement mise en évidence, les meurtres correspondent à une date d’anniversaire d’un meurtre commis par le passé par un sérial killer. Ces tueurs en série ont réellement existé, Ellory s’est ainsi beaucoup documenté sur le sujet. L’écriture est fluide et agréable, ce qui rend la lecture addictive. L’intrigue est très bien menée, c’est prenant, à chaque fois que j’essayais de déceler des indices pour trouver le coupable je me suis plantée et cela dure jusqu’à la fin ce qui a fait que je ne me suis pas ennuyé une seconde. John Costello est un personnage atypique, il m’a parfois fait penser à Monsieur Monk (la série) ^^ . Et Karen Langley, journaliste au City Herald, elle aussi va se voir embarqué dans cette enquête, j’ai bien aimé son personnage, sa franchise.

C’est plein de suspens, sombre, effrayant d’autant plus qu’il y a une part de faits réels et ça fait froid dans le dos. Et bien que le contexte se veuille assez glauque ce n’est pas un livre avec des passages trop gores comme dans d’autres romans. C’est le premier livre de Roger Jon Ellory que j’ai lu et j’ai été vraiment conquise par sa plume. Moi qui aime beaucoup regarder des films dans la catégorie thriller je pense que les Assassins feraient un excellent film. C’est l’un des meilleurs livres selon moi de cette sélection policier/thriller du prix littéraire des chroniqueurs web. Ah oui et la fin ! Et bien la fin du livre est comment dire… euh je te laisse découvrir. J’avoue que cela m’a un peu frustré mais, cela reste un chef-d’oeuvre à lire pour les passionnés de thriller !

Si tu as envie de te procurer le livre clique ici => Les Assassins

Leave a Comment: