Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa - Envie de lecture

Le bleu entre le ciel et la mer de Susan Abulhawa

Le bleu entre le ciel et la mer

J’ai enfin lu Le bleu entre le Ciel et la mer de Susan Abulhawa. Encore un livre que j’avais tellement mais, tellement hâte de lire suite à la chronique de Prettybooks. Lorsque ce roman est sorti cela m’a fait rappelé que j’avais dans ma wish-liste le premier livre de cette auteure Les matins de Jénine qu’il me tardait déjà de lire suite aux conseils d’une amie. Il est d’ailleurs à présent dans ma PAL et je compte le lire prochainement. Le bleu entre le ciel et la mer est en lice pour le prix littéraire des chroniqueurs web dans la catégorie roman contemporain, ce fut ainsi l’occasion pour moi de découvrir enfin ce roman.

Susan Abulhawa est née dans un camp de réfugiés palestiniens, ses parents ayant dû fuir pendant la guerre des six jours. Journaliste politique et militante des droits humains, Susan Abulhawa est fondatrice de l’association “Playgrounds for Palestine”. Ses romans sont ainsi inspirés de son vécu et tourne autour du conflit israelo-palestinien.

Le bleu entre le ciel et la mer

Le bleu entre le ciel et la mer (Susan Abulhawa)

Titre: Le bleu entre le ciel et la mer
Titre original: The Blue Between Sky and Water
Auteur: Susan Abulhawa
Date de publication: 25 janvier 2016
Edition: Denoel
Genre: Littérature arabe, historique
Nombre de page: 432

Le bleu entre le ciel et la mer

coupdecoeur enviedelecture

J’ai été profondément bouleversée par ce roman qui fut un immense coup de coeur. Le bleu entre le ciel et la mer est un de ces livres qui touche en plein cœur et c’est sans aucun doute l’un des meilleurs de ce prix littéraire. C’est l’histoire d’une famille palestinienne que l’on va suivre sur plusieurs décennies. Cela nous permet ainsi de savoir ce qui ce passe du côté palestinien durant cette période allant d’un peu avant 1948 jusqu’à nos jours.  Il y a beaucoup de personnages et j’ai trouvé très réfléchi d’avoir mis un organigramme en début d’ouvrage qui permet de mieux s’y retrouver. On découvre des personnages extrêmement touchants, à l’image de la petite Nour qui m’a profondément marquée, j’ai trouvé absolument magnifique sa relation avec son –Jiddo– grand-père lorsqu’elle était enfant. Mais aussi Mariam, Khaled et Nazmiyé. Je n’ai pu retenir mes larmes devant les épreuves douloureuses qu’ils ont traversées, un véritable coup de poing d’émotion. Mais en dépit de la souffrance, de l’exil, des humiliations et l’horreur, il y a l’amour et la foi, le ciment qui unit cette famille.

J’ai été complètement envoûtée par la plume de Susan Abulhawa, son écriture est brillante et j’ai adoré sa manière de raconter. L’histoire est sublimée par une touche de magie qui m’a enchantée. C’est très documenté et en ce sens, on apprend beaucoup de choses, l’auteure passe en revue certains événements marquants et les décrit à travers les yeux de ses personnages comme en 1948 avec la création de l’état d’Israël ou des millier de palestiniens ont dû quitter leur domicile, la guerre des six jours, la mort de Rachel Corrie militante américaine pro-palestinienne, les attaques de l’armée Israélienne en hiver 2008 avec les bombes au phosphores. Une histoire passionnante, déchirante et douloureusement d’actualité. En bref, un livre que l’on referme le coeur lourd et que l’on n’oublie pas de si tôt.

Quand on nous ferma le ciel, la terre et la mer, nous nous réfugiâmes sous terre, tels des rongeurs, pour éviter la mort.

Si tu as envie de te procurer le livre clique ici =>Le Bleu entre le ciel et la mer

Leave a Comment: