Prendre soin de soi par les livres : la bibliothérapie

bibliotherapie

S’évader grâce à un bon roman ? Retrouver le calme après quelques minutes de lecture ? Découvrir un clé applicable dans votre vie au fil d’un livre de développement personnel ? Vous avez tous sûrement fait l’expérience de cela une fois ou l’autre… Peut-être avez-vous pratiqué sans le savoir un peu de bibliothérapie !

De la biblio-quoi ???

Qu’est-ce que la bibliothérapie

Sous ce terme à l’apparence médicale se trouve en fait un concept très simple ! Le terme bibliothérapie est composé de deux mots venant du grec : biblios pour “livre” et therapeuien pour “soigner”. Autrement dit, le “soin par les livres”.

Un peu d’histoire

Avant même l’invention du terme bibliothérapie, les anciens, grecs et égyptiens, connaissaient déjà les bienfaits d’abord de la parole orale puis des textes. Ils avaient même inscrit “Maison de la guérison de l’âme” sur le fronton de la bibliothèque de Thèbes. Plus proche de nous, saviez-vous qu’il était courant de trouver des bibliothèques dans les hôpitaux psychiatriques du 18e siècle ?

Proust a lui-même écrit “Sur la lecture”, un véritable plaidoyer pour la bibliothérapie alors que le terme n’existait pas encore. Il a fallu attendre la Première guerre mondiale pour assister à la mise en place structurée d’un soin par la lecture destiné aux soldats traumatisés par les combats aux Etats-Unis, puis les années 60 pour la première apparition du mot “bibliotherapy” dans un dictionnaire anglophone.

Depuis, la pratique s’est bien répandue dans le monde anglophone, donnant même lieu à l’autorisation pour les médecins de prescrire des livres à leurs patients outre-Manche ! Sans surprise, la francophonie est, elle, à la traîne, et la pratique commence seulement à émerger en France, en Suisse, au Québec et ailleurs.

La bibliothérapie : comment ça marche ?

Autant vous le dire, il y a autant de manières de pratiquer que de bibliothérapeutes ! Mais il est possible de distinguer deux courants, différents mais complémentaires à mes yeux :

La bibliothérapie prescriptive

Prenant sa source dans le monde médical anglophone, la bibliothérapie prescriptive, comme son nom l’indique, consiste à “prescrire” des livres à un patient pour l’aider à évoluer face à un problème précis. Historiquement, les livres utilisés étaient plutôt des ouvrages d’auto-traitement (ou self-help books en anglais, soit des guides pratiques documentaires sur un problème donné) ou des livres de psychologie grand public. Mais la pratique tend à se diversifier de nos jours et certains bibliothérapeutes proposent également de la littérature de fiction dans ce genre de cadre. La lecture se fait individuellement, mais la personne est souvent invitée à en discuter ensuite avec le thérapeute.

La bibliothérapie créative

Présentée en francophonie par Régine Detambel dans son livre “Les livres prennent soin de nous”, la bibliothérapie créative utilise uniquement des livres de littérature, voir de la poésie, et s’expérimente souvent en ateliers de groupe. Le bibliothérapeute fait alors la lecture à haute voix d’un passage de texte et les participants sont invités à exprimer ce qu’ils ont vécu durant cette lecture par un moment créatif qui peut prendre diverses formes : discussion, écriture, dessin, peinture, collage, etc. Bien sûr, ce type de bibliothérapie peut également être pratiquée en séance individuelle, un peu à l’image d’une séance d’art-thérapie.

Et tout cela était complémentaire ?

Bien que chacun de ces courants aient leurs ardents défenseurs, je trouve dommage de les opposer ! Pourquoi ne pas adapter la pratique au besoin de la personne ? Certains d’entre nous aurons plus de plaisir à lire des romans, alors que d’autres bénéficieront davantage d’un livre documentaire et pratique… Pourquoi ne pas proposer un moment de lecture à haute voix lors d’une consultation en individuel, pour compléter la prescription de livres à lire à la maison ? C’est pour moi toute la richesse de la bibliothérapie : différentes méthodes complémentaires pour différents types de personne.

Les bienfaits de la lecture

Très bien, me direz-vous, mais comment la lecture peut-elle nous aider ?

La lecture, une activité anti-stress

Saviez-vous que 6 minutes de lecture suffisent pour diminuer le stress du lecteur de 68 % ? C’est énorme ! Et c’est ce qu’une équipe de chercheurs anglais a montré. La lecture permet de calmer le rythme cardiaque et de détendre les muscles, ajoutez à ça une bonne dose d’évasion et un moment de calme, vous avez là un remède parfait au rythme de vie effréné dicté par notre société ultra connectée !

L’activité de lire est donc en elle-même un bienfait, indépendamment de ce que vous lisez. Elle vous permet de ralentir, de retrouver un rythme plus en accord avec votre corps, dicté par vos yeux au fil des lignes, vos doigts qui tournent les pages, votre respiration qui retrouve l’apaisement.

C’est un moment de retour à vous-même que vous vous offrez, denrée rare dans nos vies souvent consacrées aux autres et à notre travail. Vous pouvez même penser à la lecture comme une forme de méditation : calme et concentré, vous n’êtes plus la proie de vos pensées, vous retrouvez le moment présent, guidé par le livre.

La fiction, une mine d’or pour mettre notre être en mouvement

Lire de la fiction : une simple activité de détente ? Détrompez-vous, la lecture d’un roman, de poésie ou même d’une BD peut être bien plus que cela. Voilà quelques bienfaits que nous apporte la lecture de fiction :

  • Elle nous ouvre à de nouveaux mondes, nous fait découvrir de nouvelles réalités, que bien souvent nous n’aurons jamais l’occasion d’expérimenter dans la vraie vie. La fiction est donc un facteur d’ouverture d’esprit et de culture.
  • Elle développe notre empathie, agissant comme un simulateur de réalité en nous permettant de vivre les sensations et émotions des personnages par procuration. Nous développons ainsi nos compétences émotionnelles et sociales et devenons plus à même de comprendre les autres.
  • Elle nous permet de questionner notre propre vie à la lumière de ce que nous lisons, nous amenant à mettre des mots sur ce que nous n’arrivions pas à identifier et à voir plus clair dans ce que nous traversons.
  • Elle nous présente de nouvelles solutions, ouvre des fenêtres là où nous ne voyons précédemment que des murs, et agit ainsi comme le déclencheur de quelque chose de nouveau.

Alors, laissez vous toucher par la beauté d’un texte, par la complexité d’un personnage qui agirait comme un miroir, par les métaphores de l’auteur qui parlent à votre être !

Les livres documentaires, de précieux “poteaux indicateurs”

Certains bibliothérapeutes ne jurent que par la fiction, mais je pense que les documentaires sont également extrêmement utiles ! Plus frontaux, ce qui peut être un défaut dans certaines situations, mais plus directs également, ils conviendront à ceux qui aiment trouver des réponses concrètes et directement applicables.

Vous n’avez qu’à vous promener dans le rayon “développement personnel” de votre librairie pour prendre la mesure de l’engouement pour ce genre de livres ! Evidemment, pour en tirer un maximum de bénéfice, il ne suffit pas uniquement de les lire… Il faut mettre en application ce que vous y trouverez d’utile ! Pour cela, je vous conseille l’utilisation d’une fiche de lecture pour en tirer le meilleur parti.

Pratiquer la bibliothérapie : seul ou pas ?

Vous en savez maintenant un peu plus sur la bibliothérapie ! Alors, comment la pratiquer ?

Vous pouvez bien sûr le faire par vous-même, en utilisant les livres de votre choix, selon vos goûts. Pour cela, je vous recommande mon guide de lecture consciente, téléchargeable ici, qui vous proposera un cheminement en 7 étapes pour établir une pratique de lecture bénéfique.

Evidemment, le recours à un bibiothérapeute rend l’aventure encore plus passionnante ! Il vous fera non seulement bénéficier de sa grande connaissance des livres pour vous proposer des lectures sur mesure, mais il agira également comme un vis-à-vis vous permettant d’aller plus loin dans votre voyage intérieur. Il y a encore peu de bibliothérapeutes dans les pays francophones, mais une petite recherche sur Google vous permettra peut-être d’en trouver un proche de chez vous. Sinon, certains proposent même des séances à distance en ligne.

Quoi qu’il en soit, ne passez pas à côté du pouvoir transformateur des livres ! Je vous invite à poser un nouveau regard sur vos lectures pour en faire de merveilleux agents d’évolution personnelle.

Aline du site Des livres pour cheminer

Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Leave a Comment:

2 comments
Add Your Reply